Irak: au moins 28 morts dans deux attentats suicide

BAGDAD - Un kamikaze a tué au moins 18 personnes à Falloudja en déclenchant sa charge d'explosifs parmi des Irakiens aspirant à s'engager dans la police. La déflagration a également fait une vingtaine de blessés qui se trouvent pour la plupart dans un état critique.A Ramadi, dix civils ont péri dans un attentat suicide visant le gouverneur de la province d'al-Anbar. Par ailleurs, 34 corps portant des marques de tortures ont été retrouvés depuis mardi à Bagdad.A Ramadi, le gouverneur "se rendait à son bureau, escorté par ses gardes, quand un conducteur s'est approché du convoi et a provoqué l'explosion de son véhicule, dans une rue bondée de voitures et de piétons", a affirmé l'armée américaine. Des échanges de tirs ont ensuite opposé des Marines faisant partie du convoi et des hommes armés.Le gouverneur n'a pas été blessé dans l'attentat, a ajouté l'armée américaine. Selon lui, il s'agit de la 29e fois qu'on tente de l'assassiner.Par ailleurs, les corps de 34 personnes les mains liées et tuées par balle ont été découverts depuis mardi à Bagdad, selon des sources sécuritaires. Vingt cadavres ont été découverts mardi dans cinq quartiers différents de la ville. Mercredi, quatorze nouveaux corps masculins, criblés de balles et montrant des signes de torture, ont été retrouvés ensemble dans une rue de l'est de la capitale.Des corps de personnes victimes d'exécutions sommaires sont découverts chaque jour en Irak, en particulier depuis l'attentat contre le mausolée chiite de la ville sunnite de Samarra, le 22 février, qui a été suivi par la mort de plusieurs centaines de personnes dans des violences confessionnelles.Des milices et des escadrons de la mort soupçonnés de faire partie des services de sécurité ont été accusés, en particulier par la communauté sunnite, de participer à ces tueries. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.