Irak: Bush consulte ses commandants militaires

NEW YORK - Le président américain George W. Bush a consulté ses commandants militaires sur d'éventuels changements tactiques en Irak. La dégradation de la situation remet de plus en plus en cause sa stratégie.Une porte-parole de la Maison Blanche a confirmé la tenue de ces consultations dans la matinée, sans s'exprimer sur leur teneur.Pour ce conseil de guerre, M. Bush devait réunir à la Maison Blanche le général John Abizaid, commandant des forces américaines en Irak, le général Peter Pace, chef d'état-major des armées, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld ainsi que ses deux conseillers à la sécurité nationale.Le général Georges Casey, commandant de la force multinationale en Irak, l'ambassadeur américain à Bagdad Zalmay Khalilzad et le vice-président Dick Cheney devaient eux participer à distance à la téléconférence.Selon la Maison Blanche, la réunion fait partie des concertations régulières et n'est pas une réaction à la multiplication des assassinats confessionnels et des attaques contre les soldats américains.Octobre s'annonce en effet comme l'un des mois les plus meurtriers depuis l'invasion de mars 2003 par les soldats américains. L'armée a perdu plus de 70 de ses hommes durant cette période.Des nouvelles tombant au plus mal pour M. Bush et sa majorité républicaine, qui vont au-devant d'élections parlementaires périlleuses le 7 novembre. Le président est de plus en plus pressé, y compris par des membres de son parti, de changer de cap en Irak.Lors d'une allocution radiophonique, M. Bush a exclu avec force un changement stratégique et un retrait "avant que le travail ne soit achevé". Il a insisté en revanche sur les ajustements que les généraux apportent selon lui constamment à la tactique.Les terroristes "savent qu'ils ne peuvent pas nous battre dans la bataille, alors ils mènent des attaques spectaculaires en espérant que les images de violence démoraliseront notre pays et nous forceront à battre en retraite", a-t-il ajouté.Pour sa part, s'adressant à des journalistes dans l'avion qui la conduisait à Moscou, la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice a également affirmé qu'il n'y aurait pas de "réévaluation majeure" de la stratégie en Irak. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.