Irak: la mort du chef d'Al-Qaïda dans le pays démentie

BAGDAD - Une source gouvernementale irakienne a affirmé qu'Abou Ayoub al-Masri, le successeur d'Abou Moussab al Zarkaoui à la tête d'Al-Qaïda en Irak, avait été tué lors d'une opération américaine. L'armée américaine a toutefois démenti cette information."Une opération a été menée où nous pensions qu'al-Masri était peut-être au nombre des morts. Nous poursuivons les tests d'ADN, mais nous ne pensons pas que les forces de la coalition l'aient tué", a déclaré un porte-parole de l'armée américaine. Al-Masri, un Egyptien également connu sous le nom d'Abou Hamza al-Mouhajer, avait pris les rênes de la branche irakienne de la nébuleuse terroriste après le décès en juin du Jordanien Zarkaoui.Par ailleurs, quatre soldats américains sont morts mercredi au cours d'une opération de sécurité à Bagdad. Plus tôt dans la journée, le commandement américain avait annoncé mardi le décès de deux autres militaires. Depuis lundi, quatorze GI's ont été tués en Irak, principalement à Bagdad, marquant une brutale hausse des pertes américaines. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.