Irak: le cap des 3000 morts américains est atteint

BAGDAD - Trois mille soldats américains sont morts en Irak depuis l'invasion du pays début 2003, selon le dernier bilan du site internet du Pentagone. Seulement 139 soldats sont morts pendant l'invasion proprement dite, du 19 mars au 30 avril 2003.Sur les 3000 soldats morts en Irak, 2415 sont morts au combat et 585 sont décédés de "cause non-hostile", selon le Pentagone. Plus de 22'100 soldats ont également été blessés.L'annonce de ce bilan intervient alors que le président George W. Bush a commencé à remanier son équipe de conseillers et de généraux sur l'Irak et doit annoncer mercredi sa nouvelle stratégie dans un pays en proie à des violences confessionnelles qui, selon les Nations Unies, font plus de 100 morts civils par jour depuis l'été. De nouveaux renforts pourraient être acheminés en Irak, où quelque 130'000 soldats et Marines sont actuellement déployés.Le chiffre symbolique des 3000 morts en Irak, en trois ans et presque dix mois, reste très inférieur à toutes les guerres précédemment menées par l'armée américaine, comme le Vietnam (près de 60'000 morts et disparus entre 1963 et 1973), la Corée (44'000 morts et disparus de 1950 à 1953), ou la Seconde guerre mondiale (plus de 400'000 morts de 1941 à 1945). Le conflit le plus meurtrier pour les Américains reste la guerre de Sécession, qui a fait 600'000 morts de 1861 à 1865. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.