Irak: les deux coaccusés de Saddam Hussein enterrés près du raïs

BAGDAD - Quelques heures après avoir été pendus, les deux coaccusés de Saddam Hussein ont été enterrés près de l'ancien président, à Aouja, en Irak. Ils avaient été condamné à mort en même temps que le raïs déchu le 5 novembre 2006 pour le massacre de 148 villageois chiites.Le gouvernement irakien qui a montré à quelques journalistes une vidéo de l'exécution du demi-frère de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti, et de l'ancien président du tribunal révolutionnaire, Awad al-Bandar, n'a pu éviter une nouvelle polémique. Les membres de la communauté sunnite ont été indignés d'apprendre que la tête du demi-frère du raïs avait été arrachée par la corde.Sur ces images, on peut y voir les deux hommes en combinaison orange, tremblant de peur avant d'être coiffés d'une cagoule et que les noeuds coulants soient passés à leur cou. Lorsque la trappe s'ouvre, la tête de Barzan est arrachée et retombe dans une mare de sang à côté de son corps, sous la corde vide, à côté de celle où se balance le corps de l'ancien président du tribunal révolutionnaire.Une vidéo pirate de la pendaison de Saddam Hussein le 30 décembre, montrant l'ex-président insulté et pris à partie par des témoins lors de ses derniers instants, avait suscité l'indignation de la communauté internationale. Sur la défensive à la suite de ces images clandestine, le gouvernement irakien à dominante chiite a assuré qu'il n'y avait eu "aucune violation de la procédure".Mais les avocats de la défense et des représentants de la communauté sunnite, toute puissante du temps de Saddam Hussein, se sont indignés du sort de Barzane, qui fut sous Saddam le chef redouté des services de renseignement. Dans le monde arabe, majoritairement sunnite, des voix ont condamné les exécutions et exprimé leur scepticisme.Les pendaisons ont eu lieu à trois heures du matin dans l'ancienne base de la police secrète où Saddam Hussein avait lui-même été exécuté le 30 décembre, a précisé un conseiller du premier ministre Nouri al Maliki.Sur le terrain, la violence n'a pas cessé. Au moins dix personnes ont été tuées, dont six dans un attentat à Mossoul. Les corps de 30 personnes assassinnées ont par ailleurs été découverts à Bagdad. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.