Irak: les sunnites menacent de quitter le gouvernement

BAGDAD - Les sunnites ont menacé de quitter le gouvernement d'union nationale du premier ministre chiite Nouri al-Maliki, s'il ne renonce pas à "accaparer" l'appareil de l'Etat et ne démantèle pas les milices. De plus, les violences ont fait au moins 46 morts.L'Irak a connu une flambée de violences confessionnelles, après une accalmie due au couvre-feu exceptionnel décrété lors du verdict dans le procès de Saddam Hussein, levé mardi. Quarante-six personnes ont été tuées dans des attaques à Bagdad et dans la région rebelle de Baaqouba (nord). L'état d'urgence a été prolongé d'un mois dans le pays.Des obus de mortier et des attentats à la voiture piégée dans le grand Bagdad ont fait 29 morts. Dix-sept personnes ont en outre péri dans des attaques dans la région rebelle de Baaqouba, à 60 km au nord de Bagdad.L'armée américaine a par ailleurs annoncé que dix "terroristes" membres d'al-Qaïda avaient été tués dans un raid près de Moqdadiyah, à une centaine de km au nord de Bagdad, au cours duquel un policier irakien enlevé a été libéré. Deux soldats américains ont trouvé la mort, a également indiqué l'armée américaine.Neuf autres "terroristes" membres d'al-Qaïda ont été tués, mardi soir, dans une opération de l'armée irakienne, soutenue par des troupes américaines, au sud de Kirkouk (250 km au nord de Bagdad), où des groupes rebelles sont actifs, a annoncé un officier de l'armée irakienne.Sur le plan politique, les sunnites font pression sur le gouvernement. Le Front de la Concorde, principal bloc sunnite avec 44 députés au Parlement, a demandé "un rééquilibrage de l'appareil politique et le démantèlement des milices", a déclaré un porte-parole du groupe."Si nos demandes ne sont pas satisfaites, nous allons nous retirer du processus politique et nous n'aurons d'autre choix que de prendre les armes", a affirmé ce député.Les sunnites, dont est issu le président déchu Saddam Hussein, qui les avait largement favorisés au cours de son règne, avaient participé à la grande satisfaction des Etats-Unis aux élections législatives de décembre 2005 et au gouvernement de M. Maliki formé en mai-juin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.