Irak: nouvelles violences meurtrières antichiites

KERBALA - Vingt-quatre Irakiens ont été tués en Irak, dont cinq dans un attentat à la voiture piégée dans la ville sainte chiite de Kerbala. Cette journée de violence fait craindre de nouveaux heurts confessionnels.Un couvre-feu quasi total a d'ailleurs été maintenu pour le deuxième jour consécutif à Bagdad et dans trois provinces alentours pour empêcher la reprise des violences sanglantes entre sunnites et chiites survenues après le dynamitage mercredi d'un mausolée sacré pour les chiites à Samarra, au nord de Bagdad.Le gouvernement a aussi annoncé une interdiction totale dimanche de la circulation automobile dans Bagdad et sa banlieue. "Des barrages volants sont installés et des patrouilles effectuées pour assurer la protection des bureaux officiels, des mosquées et des citoyens" à Bagdad, selon la police.Dans la ville sainte chiite de Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad, cinq personnes, dont trois policiers, ont été tuées et 52 civils blessés dans un attentat à la voiture piégée dans une rue commerçante, selon des sources hospitalière et policière.L'attentat s'est produit au passage d'une patrouille policière. La police a indiqué qu'un suspect irakien avait été arrêté. Dans le quartier chiite de Sadr City à Bagdad, deux hommes et un enfant ont été tués et six autres membres de la même famille blessés par la chute d'une roquette de type Katioucha sur leur maison, selon une source de sécurité.Plus au sud-est, dans la localité chiite de Nahraoune, un ouvrier a été tué et deux blessés par des hommes armés, a-t-on ajouté. Au nord de Bagdad, une bombe a en outre endommagé un monument funéraire chiite à Taza Khormatou, provoquant la colère des chiites turcomans de la région.Ces nouvelles attaques antichiites, après le dynamitage du mausolée à Samarra, risquent d'attiser les tensions avec la communauté sunnite, alors que les autorités politiques et religieuses irakiennes ont multiplié les appels à la retenue pour éviter tout dérapage. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.