Irak: plus de 400 tués en une semaine

BAGDAD - Bagdad a connu un déferlement de violences avec au moins 60 morts, la plupart dans un triple attentat à Bagdad. Ces nouvelles attaques portent le bilan à plus de 400 morts en une semaine en Irak, depuis le dynamitage du mausolée chiite de Samarra.Sur le plan judiciaire, le procès de Saddam Hussein a repris. L'audience a été marquée par la présentation de plusieurs documents, dont la copie d'une lettre signée par le dictateur déchu qui approuve la condamnation à mort de 148 villageois chiites après l'attaque contre son cortège en 1982 à Doujaïl.Le président du tribunal Raouf Rachid Abdel Rahmane a indiqué que la cour avait rejeté la demande de la défense de le destituer. Deux avocats ont quitté la salle. Des défenseurs ont alors été commis d'office, provoquant la colère du demi-frère de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti.Saddam Hussein et les autres dignitaires sont poursuivis pour le massacre de des villageois chiites dans les mois et les années ayant suivi une attaque du cortège présidentiel en 1982 à Doujaïl. Ils risquent la peine de mort mais plaident non coupables.Lundi, le ministère de la Défense avait donné l'ordre à des chars de se déployer à Bagdad et d'arrêter toute personne armée. L'objectif était de maintenir le calme précaire, après des violences intercommunautaires qui ont fait en une semaine plus de 400 morts et 500 blessés en Irak, a affirmé mardi le gouvernement irakien.Mardi soir, une voiture piégée a explosé près d'une mosquée chiite et d'un marché de volailles dans le quartier Hourriyah de Bagdad, faisant 25 morts et 43 blessées, selon le ministère de l'Intérieur.Ces attaques ont été précédées de trois attentats dans la journée qui ont secoué presque simultanément des quartiers mixtes chiites et sunnites dans Bagdad, tuant au moins 30 Irakiens et blessant 130, selon des sources policières et hospitalières.Ailleurs à Bagdad, cinq gardes du corps d'un conseiller du ministre irakien de la Défense ont été tués et sept blessés dans l'explosion d'une bombe au passage de son convoi. Dans le sud du pays, deux soldats britanniques ont été tués et un autre blessé mardi dans une attaque dans la région d'Amara. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.