Irak: reprise du procès pour génocide sans Saddam Hussein

BAGDAD - Le procès des campagnes militaires Anfal, au cours desquelles 180'000 Kurdes ont été tués en Irak en 1987-1988, a repris à Bagdad. La cour a décidé d'abandonner toutes les procédures légales contre Saddam Hussein, pendu dans le cadre d'un autre procès.La cour "a décidé d'abandonner toutes les procédures légales contre l'accusé Saddam Hussein", a annoncé à l'ouverture de cette nouvelle audience le juge Mohammed al-Oreibi al-Khalifa.Beaucoup de Kurdes regrettent que Saddam Hussein, le principal suspect, ne soit plus là pour répondre de son rôle dans la campagne "Anfal".Saddam Hussein avait été condamné à mort par pendaison le 5 novembre 2006 pour son rôle dans l'exécution de 148 villageois chiites dans les années 1980, en représailles à un attentat contre le convoi présidentiel en 1982 à Doujaïl, au nord de Bagdad. Il a été pendu le 30 décembre dans la capitale irakienne, après la confirmation du verdict le 26 décembre par la cour d'appel du Haut tribunal pénal.Saddam Hussein était également poursuivi pour "génocide" dans le cadre du procès Anfal. Ce procès se poursuit pour six anciens dirigeants du régime baassiste, dont le cousin de Saddam, Hassan al-Majid, dit "Ali le chimique". Tous risquent la peine de mort, mais seuls Saddam Hussein et "Ali le chimique" étaient accusés de génocide. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.