Irak: Saddam Hussein dit avoir été torturé en détention

BAGDAD - Saddam Hussein a créé la surprise lors de la reprise de son procès à Bagdad. Le dictateur irakien déchu a affirmé avoir été "battu et torturé" en détention par les Américains. Washington contre-attaque et évoque une maneouvre stratégique. "Oui, nous avons été battus par les Américains" en disant que certains ont reçu des coups de crosses de fusils sur la tête, a-t-il dit, se tournant vers ses sept coaccusés. "Oui, j'ai été battu sur chaque partie de mon corps, et les signes en sont visibles sur chaque partie de mon corps", a-t-il martelé. Le raïs déchu a dit vouloir en parler pour "éclairer les Irakiens et l'opinion" dans le monde. "Ces allégations sont complètement fausses. Il s'agit d'une manoeuvre stratégique. Une manoeuvre qui n'a rien à voir avec la réalité", a commenté le diplomate américain Christopher Reid. L'ancien président a une nouvelle fois rejeté l'autorité du Haut Tribunal pénal irakien et qualifié les insurgés de "braves gens qui font du bon travail". Le parquet s'est élevé contre ce "discours politique" ce qui n'a pas empêché le président déchu d'émailler son discours d'appels à la dignité de l'Irak. L'audience de mercredi a été consacrée aux dépositions de témoins. Ces derniers ont raconté la répression qui s'est abattue sur le village chiite de Doujaïl après une attaque contre le convoi de Saddam Hussein en 1982. Ali Hassan Mohammed al-Haïdari, a raconté à visage découvert, les tortures et les exécutions sommaires de villageois. Directement mis en cause, le demi-frère de Saddam Hussein Barzan al-Tikriti, a invectivé le témoin et le président du tribunal. M. Haïdari, dont sept frères ont été exécutés, a décrit la situation au siège du parti Baas à Doujaïl. Selon lui, les suspects étaient rassemblés, comme une scène de "fin du monde". Il a affirmé avoir vu plusieurs cadavres. Un second témoin, parlant derrière un rideau et dont la voix est altérée artificiellement, a indiqué avoir été torturé à l'électricité après avoir identifié deux de ses fils, tués dans la répression. "Barzan était là assis sur une chaise en train de manger des raisins", a dit cet habitant de la localité chiite. Des centaines de fidèles du président déchu ont défilé dans son fief de Tikrit, au nord de Bagdad. La veille, une centaine de chiites avaient manifesté à Amara, ville chiite du sud, pour demander la peine de mort pour Saddam Hussein. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.