Irak: une trentaine de tués dans de nouvelles violences

BAGDAD - Une trentaine de personnes ont péri dans de nouvelles violences en Irak. Les insurgés ont frappé à Bassorah, ville relativement épargnée par les violences confessionnelles qui se sont aggravées depuis le dynamitage en février d'un mausolée chiite à Samarra.Le contingent britannique fort de quelque 8000 hommes y est déployé. Quatre de ses soldats ont d'ailleurs été blessés dans une attaque suicide à la voiture piégée contre leur convoi. L'attaque a tué deux Irakiens.Toujours à Bassorah, onze employés d'une société de construction ont été enlevés jeudi par des hommes armés puis tués. Leurs corps ont été retrouvés dans différents secteurs de la ville à majorité chiite.Au nord de Bagdad, quatre personnes ont été tuées et cinq blessées dans des attaques à la bombe placées près de deux mosquées sunnites de Baaqouba, alors qu'une mosquée chiite au sud de la capitale a subi une attaque au mortier qui n'a pas fait de victime.Dans la région de Taji, six policiers ont été tués, 10 blessés et plus de 20 sont portés disparus après une embuscade tendue par des insurgés et de violents heurts.Trois autres Irakiens ont été tués et six blessés dans des attaques dans le nord, dont un attentat suicide contre un commissariat à Mossoul. L'armée américaine a elle annoncé le décès d'un GI dans une attaque mercredi.Ces nouvelles victimes s'ajoutent aux 25 autres personnes tuées jeudi, dont 15 dans un attentat antichiite à Bagdad. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.