Iran: avertissement de l'UE, Téhéran dénonce un rapport "politique"

VIENNE - L'Iran doit arrêter l'enrichissement d'uranium et coopérer pleinement avec les inspections s'il veut éviter d'être soumis aux pressions du Conseil de sécurité de l'ONU, a averti l'UE à Vienne. Téhéran a de son côté dénoncé un rapport "politique".Cette mise en demeure a été formulée par l'Autriche, qui préside actuellement l'Union européenne, devant le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui a commencé mercredi matin l'examen du rapport du directeur général Mohamed ElBaradei sur le dossier nucléaire iranien. Ce rapport sera ensuite transmis automatiquement au Conseil de sécurité."Si l'Iran continue d'ignorer les demandes repétées faites dans plusieurs résolutions du conseil des gouverneurs, le Conseil de sécurité devra alors mettre tout son poids derrière les demandes du conseil des gouverneurs et les efforts de l'AIEA pour résoudre les questions en suspens", a déclaré le représentant autrichien Thomas Seltzer.De son côté, le gouvernement iranien a qualifié de "politique" le rapport remis par M. ElBaradeï au Conseil des gouverneurs. "La question purement technique du programme nucléaire de la République islamique d'Iran a été politisée", a-t-il accusé dans un communiqué publié juste avant l'ouverture du débat."Des informations partiales, exagérées et infondées ont induit en erreur la communauté internationale", ajoute Téhéran. Selon lui, l'Iran a accompli de nombreux efforts pour coopérer avec l'AIEA, en fournissant une "information volumineuse", en ouvrant l'accès à des sites militaires et en laissant ses responsables répondre aux questions de l'agence alors même que ce degré de coopération n'est pas exigé par le Traité de non-prolifération nucléaire.Dans son rapport, M. ElBaradeï souligne au contraire que la coopération de l'Iran a été partielle et que la République islamique n'a pas complètement répondu aux exigences formulées en février par la communauté internationale.Après l'examen de ce rapport par le Conseil des gouverneurs, le Conseil de sécurité de l'ONU pourrait débattre à son tour du dossier nucléaire iranien et envisager des sanctions contre l'Iran. Les Etats-Unis et l'Union européenne soupçonnent l'Iran de chercher à se doter d'un arsenal nucléaire sous le couvert d'un programme énergétique civil, ce que dément Téhéran. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.