Israël: au moins 9 morts dans un attentat suicide à Tel Aviv

TEL AVIV - Au moins 9 personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans un attentat suicide à Tel-Aviv. Israël a mis en cause le Hamas pour cette attaque, la plus meurtrière depuis août 2004, bien qu'elle ait été revendiquée par d'autres mouvements.L'aile militaire du Jihad islamique - dont le kamikaze palestinien âgé de 21 ans a péri dans l'opération - ainsi que les Brigades des martyrs d'Al Aqsa ont réclamé la responsabilité de l'attentat. L'acte terroriste s'est produit alors que les Israéliens célèbraient la Pâque juive. Il a été perpétré dans une sandwicherie d'une ancienne gare routière, zone très fréquentée par les ouvriers étrangers.Coïncidant "avec la journée du Prisonnier", celui-ci constitue une riposte "aux massacres israéliens et au siège imposé à notre peuple", a précisé le Jihad islamique.Les Palestiniens marquaient lundi par des marches et des manifestations de solidarité avec les plus de 9000 des leurs détenus par Israël.Le gouvernement israélien a immédiatement mis en cause la responsabilité du Hamas, qui dirige le nouveau gouvernement palestinien. Le premier ministre en exercice Ehud Olmert a affirmé que l'Etat hébreu "saurait riposter par les moyens qui s'imposent".Tout en condamnant l'attaque "terroriste", le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a pour sa part appelé la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à la "grave détérioration" de la situation dans la région.Le Hamas a de son côté fait porter la "responsabilité" de l'événement à Israël. "L'occupation porte la responsabilité de ses actions (...) L'occupation israélienne poursuit ses agressions (...), les assassinats, les invasions, les arrestations", a constaté le porte-parole du gouvernement.A l'étranger, une série de pays ont condamné l'attentat de Tel Aviv. La Maison Blanche l'a qualifié d'acte "infâme". Moscou, Paris, Berlin, Madrid mais aussi Berne se sont également indignés, de même que l'Union européenne.La Suisse a exhorté "toutes les parties à la modération et, en toutes circonstances, au plein respect du droit international humanitaire".Survenant après de nombreuses opérations militaires meurtrières de Tsahal dans la bande de Gaza, l'attaque de Tel Aviv est aussi intervenue peu avant l'inauguration du nouveau Parlement israélien issu des législatives du 28 mars. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.