Israël rejette les exigences des ravisseurs du soldat enlevé

JéRUSALEM - Israël a catégoriquement rejeté les exigences des groupes armés palestiniens qui détiennent un soldat depuis le 25 juin. Ceux-ci demandent à l'Etat hébreu de libérer un millier de détenus palestiniens."La communauté internationale, les Etats-Unis et l'Europe, exigent depuis plusieurs jours la libération immédiate et sans conditions du caporal Shalit. C'est aussi la position d'Israël" a déclaré un porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères, Mark Regev."Le premier ministre Ehud Olmert a été clair sur ce point: il n'y aura pas de négociations avec les ravisseurs. Si Gilad Shalit n'est pas libéré, Israël fera en sorte qu'il le soit", a-t-il dit.Les trois groupes armés, dont la branche armée du Hamas, ont exigé, dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi, la libération de "1000 prisonniers, palestiniens, arabes, musulmans et de toutes les nationalités". Ils n'indiquent cependant pas qu'ils relâcheraient le soldat israélien en échange de ces libérations.Le communiqué fait ensuite la liste des prisonniers dont il exige la libération: "l'ensemble des dirigeants des mouvements palestiniens, l'ensemble des prisonniers âgés, l'ensemble des prisonniers malades". Il exige également "la libération de toutes les femmes et les enfants de moins de 18 ans en échange d'informations contre le soldat disparu".Le communiqué demande par ailleurs la fin de l'offensive lancée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza pour libérer le soldat.Selon des statistiques palestiniennes, 126 femmes et 300 mineurs âgés de moins de 18 ans, sont détenus dans des prisons israéliennes parmi quelque 9400 prisonniers palestiniens. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.