Journée de l'Holocauste: critiques à l'égard du président iranien

GENèVE - L'ambassadeur israélien auprès de l'ONU a demandé que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad soit banni de la communauté des nations. Il s'exprimait lors d'une cérémonie organisée à l'ONU pour la Journée de commémoration de l'Holocauste.L'ambassadeur israélien Itzhak Levanon a regretté que "les leçons de l'histoire n'aient pas été retenues par tous". "Le jour suivant l'adoption à l'unanimité par l'ONU de la résolution sur la commémoration de l'Holocauste, elle a été violée de manière flagrante", a déclaré l'ambassadeur."Il est déroutant d'entendre le président d'un Etat membre de l'ONU demander la destruction d'un autre Etat membre, tout en étant autorisé à maintenir son statut dans l'organisation internationale", a poursuivi le représentant de l'Etat hébreu."Il est révoltant d'écouter les vociférations de ce même président, niant l'existence de la Shoah ou en réduisant l'ampleur. Un tel individu doit être banni de la famille des nations civilisées", a affirmé l'ambassadeur Levanon."Si nous ne faisons pas attention à de tels propos, si nous les écartons comme de la pure rhétorique, nous pourrions bientôt réaliser ce qu'ils pourraient signifier", a mis en garde l'ambassadeur israélien.Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait qualifié en décembre dernier l'Holocauste de "mythe" et provoqué une vague d'indignation en mettant en doute la réalité du massacre des Juifs pendant la IIe Guerre mondiale. En octobre, il avait déjà scandalisé la communauté internationale en déclarant que l'Etat hébreu "doit être rayé de la carte".Une coalition de plusieurs ONG, dont l'Union internationale humaniste et éthique et l'Association pour l'éducation mondiale, a invoqué de son côté la Convention de l'ONU contre le génocide. Elle a demandé que le président iranien soit traduit devant la Cour pénale internationale pour les "propos publics incitant au génocide" qu'il a tenus.La Journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste a été décidée le 1er novembre par l'Assemblée générale de l'ONU pour commémorer chaque année le 27 janvier 1945, jour de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz. La Journée est destinée à rappeler le massacre de six millions de Juifs et de membres d'autres minorités par le régime nazi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.