La fusillade de Virginia Tech a fait au moins 32 morts

BERNE - La colère se mêlait à la désolation aux Etats-Unis après le massacre d'une trentaine de personne par un tireur fou la veille dans l'Université de Virginia Tech. La police a commencé son enquête sur le pire carnage qu'ait connu un établissement scolaire du pays.Près de huit ans après le massacre du lycée de Columbine, au Colorado, qui fit quinze morts, beaucoup s'interrogent sur la facilité avec laquelle on continue à pouvoir acheter des armes à feu en toute légalité aux Etats-Unis. La Virginie possède d'ailleurs une des législations les plus permissives, remarquait le "New York Times". De nombreuses interrogations restent toujours sans réponse, à commencer par l'identité du meurtrier, ses motifs, et la question de savoir s'il avait agi seul.La fusillade a fait au moins 32 morts. Les hôpitaux de la région ont par ailleurs recueilli plus de 21 blessés, dont un dans un état critique.Des étudiants et des parents ont accusé la direction de l'établissement d'avoir trop tardé à les prévenir qu'un tueur se trouvait sur le campus. "Il y a eu un vide de plus de deux heures (entre les deux fusillades). Il n'y a pas d'excuses pour cela, pour ce manque d'informations", a déclaré une étudiante de 25 ans.Les premiers tirs ont éclaté vers 07h00 du matin dans une résidence universitaire, le West Ambler Johnston Hall, qui accueille 900 étudiants. Deux heures plus tard, une autre fusillade a été signalée au Norris Hall, site de l'école des sciences et d'ingénieurs distant de 800 mètres. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.