La lutte pour le centre bat son plein entre Sarkozy et Royal

PARIS - Les deux finalistes du second tour de la présidentielle française, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, ont intensifié les manoeuvres pour séduire l'électorat modéré de François Bayrou. La socialiste en a davantage besoin pour rattraper son retard.Lundi soir à Valence, elle s'est dite "disponible pour un débat ouvert et public" avec M. Bayrou. "La France a tout à gagner à l'ouverture des idées pour sortir des blocages d'un système dépassé", a affirmé Mme Royal, qui a été sans détour mardi: elle veut que "les choses aillent vite". En position de force, M. Sarkozy a rejeté toute "ouverture politicienne qui chercherait à rassembler à travers les débauchages et les marchandages".Afin de pouvoir l'emporter le 6 mai, Ségolène Royal doit s'assurer le report d'une majorité des voix qui se sont portées au premier tour sur le candidat centriste (18,57%). Toutefois, selon le quotidien "Le Figaro", le président de l'UDF, qui se prononcera mercredi, ne devrait donner "aucune consigne de vote".Le duel Sarkozy-Royal culminera le 2 mai lors d'un débat télévisé en face à face. Le dernier sondage Sofres resserre l'écart entre les deux finalistes, à 51% pour M. Sarkozy et 49% pour Mme Royal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.