La police britannique déjoue un complot terroriste à Birmingham

LONDRES - La police britannique a annoncé avoir déjoué un complot terroriste présumé à Birmingham. Huit personnes ont été arrêtées. Ces individus prévoyaient d'enlever un soldat britannique musulman, de le décapiter et de diffuser sa mise à mort sur internet.Selon des sources des services de sécurité, les huit Britanniques d'origine pakistanaise ont été arrêtés lors de raids menés dans douze lieux de Birmingham (Angleterre). Selon des témoins, une cinquantaine de policiers ont été engagés.Selon les sources sécuritaires, la cible du groupe, qui a été placée sous protection, était un jeune soldat musulman de l'armée britannique, ayant servi en Afghanistan. Les huit personnes arrêtées prévoyaient de torturer le militaire et de le décapiter. Sa mise à mort - prévue dans les prochains jours - devait être filmée et ensuite diffusée sur internet.Toujours selon les mêmes sources, le soldat visé est une personne "importante" dans la communauté musulmane". Elles ont relevé que le complot terroriste déjoué marquait "une approche différente du terrorisme au Royaume-Uni".Cette annonce de complot déjoué rappelle aux Britanniques le douloureux souvenir de l'enlèvement en septembre 2004 à Bagdad de Kenneth Bigley, 62 ans. Son exécution par décapitation, trois semaines plus tard, avait été filmée.Un état d'alerte du deuxième degré le plus élevé est en vigueur en Grande-Bretagne depuis les attentats suicides - les premiers en Europe - qui ont fait 52 morts dans les transports en commun londoniens, le 7 juillet 2005."Cela confirme sans doute que la Grande-Bretagne est particulièrement vulnérable aux attentats de type Al-Qaïda, en raison de ses liens historiques avec le Pakistan et de son importante communauté pakistanaise", a estimé Shane Brighton, expert en matière de terrorisme et membre du groupe de réflexion Chatam House interrogé par Reuters."L'idée est que le risque est plus élevé en Grande-Bretagne qu'ailleurs en Europe du fait des mouvements liés au Pakistan", a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.