L'ambassade de Suisse à Téhéran serait menacée

BERNE - La Suisse estime qu'une "menace accrue" plane sur son ambassade à Téhéran. Les mesures de sécurité ont été renforcées en conséquence, a indiqué le DFAE, confirmant une information de la "Südostschweiz am Sonntag".Il n'est pas question de rappeler à Berne l'ambassadeur suisse en poste dans la capitale iranienne, a précisé Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).M. Jeannerat n'a pas souhaité commenter les affirmations du journal selon lesquelles le diplomate, Philippe Welti, serait dans le collimateur de l'organisation terroriste al Qaïda. "Le DFAE ne possède pas la liste des cibles d'al Qaïda", a-t-il ajouté.La "Südostschweiz" parle de "menaces concrètes" contre la représentation suisse. En arrière-fond figureraient les tensions croissantes entre l'Iran et les Etats-Unis sur la question nucléaire.La Suisse représente les intérêts de Washington en Iran, les deux Etats n'entretenant plus de relations diplomatiques depuis la crise des otages américains à Téhéran, en 1979. Elle assure aussi les contacts diplomatiques et consulaires entre les deux pays.Selon M. Jeannerat, Berne a examiné la situation sécuritaire de toutes ses représentations au Moyen-Orient l'été dernier, après la guerre du Liban. Une menace accrue a été identifiée pour "certaines d'entre elles", a indiqué le porte-parole, sans autre précision. Des "mesures appropriées" ont été prises dans tous les cas, avec l'aide du Département fédéral de la défense (DDPS). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.