Le Forum social mondial 2006 va explorer trois continents

PARIS - Le Forum social mondial, rendez-vous annuel des altermondialistes, quitte cette année son berceau brésilien de Porto Alegre, pour explorer les réalités sociales de trois continents : l'Afrique dès jeudi, puis l'Amérique latine et l'Asie.Pour la première fois "polycentrique", le sixième rassemblement des opposants à la mondialisation libérale se déplace dans la capitale malienne Bamako du 19 au 23 janvier. Il se rendra au Venezuela, à Caracas, du 24 au 29 janvier, soit en même temps que le Forum économique mondial (WEF) de Davos, avant de partir pour Karachi au Pakistan à la fin mars.Dans la capitale vénézuélienne où sont attendues 120'000 personnes, le forum sera marqué par des "enjeux politiques clairement sur la table", a affirmé l'un des fondateurs des FSM, Candido Grzybowski. "C'est une chance et un problème, parce que certaines organisations appuient certains gouvernements de gauche élus sur le continent, et d'autres les critiquent", a-t-il jugé.Outre le président local Hugo Chavez, ses homologues brésilien Luiz Inacio Lula da Silva et bolivien Evo Morales, sont attendus. Intellectuels et artistes doivent également être de la partie, notamment l'Américain Noam Chomsky ou l'Argentin Ernesto Sabato.Mais la nébuleuse altermondialiste, qui rassemble syndicalistes, écologistes, économistes et libertaires, se divise sur la question du pouvoir, explique le chercheur Eddy Fougier. "Leur point d'achoppement principal est qu'ils n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur l'alternative à promouvoir", dit-il: "doivent-ils se transformer en parti, collaborer avec des mouvements politiques?".Alors que les altermondialistes européens sont plus volontiers apolitiques et réformistes, les mouvements latino-américains, plus ancrés dans les milieux populaires, privilégient l'approche révolutionnaire politique, incarnée par Hugo Chavez ou Evo Morales, premier Indien élu à la tête de la Bolivie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.