Le retour de Polnareff à Paris salué par une énorme ovation

PARIS - Le chanteur français Michel Polnareff a été salué vendredi par une énorme ovation du public pour son premier concert à Paris depuis 34 ans. Cette prestation marquait le début d'une grande tournée qui le conduira notamment le 17 avril à Genève.Tignasse blonde et lunettes de soleil à monture blanche, les signes distinctifs du chanteur, étaient au rendez-vous. La voix toujours claire malgré ses 62 ans, Polnareff a ouvert le concert par l'un de ses plus grands succès, "Je suis un homme" (1970), enchaînant avec son premier tube, "La poupée qui fait non".Les sept musiciens qui l'accompagnaient étaient dans l'ombre et tous les projecteurs étaient rivés sur Polnareff, chemise blanche aux manches amples et gilet en python noir. Tous les classiques se sont succédé, et le concert a pris fin avec "On ira tous au paradis", chanté par des milliers de spectateurs extatiques."A la fin, j'ai eu beaucoup de mal à partir. Je serais bien resté pour que cette journée, qui est un jour historique dans ma vie et celle de ceux qui m'aiment, dure plus longtemps", a déclaré le chanteur aux journalistes au terme du spectacle. "J'étais comme un boxeur qui revient sans avoir fait de combat de préparation. Mais (...) je savais ce qui m'attendait et je savais que le public me porterait", a-t-il ajouté.De nombreuses personnalités françaises étaient présents dans le palais Omnisports de Paris-Bercy pour cette résurrection artistique, dont le premier ministre Dominique de Villepin, les chanteurs Patrick Bruel et Laurent Voulzy, les réalisateurs Guillaume Canet, Robert Hossein, Alain Corneau, Nadine Trintignant.Après dix concerts à Paris, Polnareff se lancera dans une tournée qui le mènera, du 17 mars au 7 juillet, dans une quinzaine de villes françaises, à Bruxelles et à Genève.Polnareff n'avait plus chanté en France depuis 1973. Cette année-là, il découvre que son conseiller financier l'a escroqué et qu'il doit une fortune au fisc, et s'exile aux Etats-Unis. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.