Les éléphants se reconnaissent dans un miroir, comme les humains

WASHINGTON - Les éléphants ont apparemment rejoint un petit groupe d'espèces capables de reconnaître leur propre image dans un miroir, selon une étude publiée lundi aux Etats-Unis. Outre les humains, les chimpanzés et les dauphins en font déjà partie.Ce résultat préliminaire est le fruit de travaux de chercheurs du Yerkes National Primate research center à l'université Emory à Atlanta et de la Wildlife Conservation Society à New York. Il a été publié dans l'édition en ligne des annales de l'académie nationale américaine des sciences (PNAS).La reconnaissance de leur propre image par des éléphants était attendue en raison de la complexité sociale bien connue de ces animaux. "Nous constatons des comportements très complexes tels que la conscience de soi et des autres individus chez des animaux intelligents ayant des systèmes sociaux bien établis", explique Joshua Plotnick, co-auteur de cette recherche."La complexité sociale chez les éléphants, leur comportement altruiste bien connu et naturellement leur énorme cerveau font de cet animal un choix logique pour le tester devant un miroir", ajoute ce scientifique.Pour conduire cette étude, les chercheurs ont testé trois femelles éléphants pensionnaires du zoo du Bronx à New York. Elles ont été placées devant des miroirs géants de 2,4 mètres de hauteur sur 2,4 mètres de largeur.Durant cette expérience, les animaux ont testé leur image dans le miroir en faisant des mouvements répétitifs et utilisant leur reflet pour inspecter des parties de leur corps qu'ils ne peuvent pas normalement voir, comme l'intérieur de la bouche. En outre, contrairement à la plupart des animaux, ces éléphants n'ont pas réagi à leur image comme s'il s'agissait d'un autre animal.Un des trois éléphants femelle appelée Happy, a même passé avec succès le test de la marque sur le front, utilisant sa trompe pour toucher à plusieurs reprises le X peint au-dessus de son oeil. L'éléphant n'aurait pas pu voir cette marque de couleur sans la réflexion du miroir.De plus, Happy a ignoré un autre X peint au-dessus de l'autre oeil ayant une odeur et une texture similaire mais invisible à la lumière du jour. Ce comportement montre clairement que cet éléphant s'est bien reconnu dans le miroir, soulignent ces chercheurs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.