Les groupes armés palestiniens mettent fin à la trève

GAZA - Trois groupes armés palestiniens ont revendiqué une série de tirs de roquettes contre Israël à partir de la bande de Gaza. Ces attaques marquent la fin de l'accord sur la trêve de la violence, qui a expiré samedi à minuit. Dans un communiqué, la branche armée du Jihad islamique et les Brigades des martyrs d'al-Aqsa - un groupe armé lié au Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas - ont annoncé avoir tiré deux roquettes contre la ville israélienne de Sdérot, dans le désert du Néguev (sud). Ces tirs n'ont pas fait de blessé. Les Comités de la résistance populaire ont, de leur côté, revendiqué dans un autre communiqué des tirs de roquettes contre des positions de l'armée israélienne et un kibboutz en Israël. L'armée israélienne a confirmé ces attaques, qui n'ont fait ni victime ni dégâts. Le Hamas a lui aussi annoncé dimanche qu'il ne prolongeait pas l'accord sur la trève. "Maintenant que la période d'accalmie est finie, nous confirmons que l'ennemi va payer le prix de ses crimes contre notre peuple", ont indiqué les Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du Hamas, responsable de la plupart des attentats anti-israéliens. Les divers groupes armés palestiniens avaient de facto plus ou moins observé depuis le 21 janvier une trêve de la violence ensuite proclamée en mars au Caire en vertu d'un accord avec M. Abbas. Celui-ci a déploré dimanche à Abou Dhabi une "grave erreur". A ses yeux, une telle trêve n'était pas limitée dans le temps. Le dirigeant n'a jusqu'à présent pas réussi à mettre fin à la situation d'anarchie créée dans les territoires sous son contrôle par des groupes armés qui violent la loi au nom de "la résistance" à Israël et ont lancé dernièrement un avertissement aux Européens. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.