Les Palestiniens votent - le Hamas dans tous les esprits

RAMALLAH - Les Palestiniens ont voté en masse pour leurs premières élections législatives depuis une décennie. Ce scrutin pourrait amener le mouvement islamique Hamas au gouvernement pour la première fois, au détriment du Fatah, le parti au pouvoir.Trois heures avant la clôture du scrutin, le taux de participation approchait les 60%, selon la commission électorale centrale (CEC). Des résultats officiels sont attendus pour demain, voire vendredi.Un millier de bureaux de vote ont accueilli les électeurs en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. A Jérusalem-est, il y en avait six, installés dans des bureaux de poste israéliens.Pour éviter tout incident, pas moins de 13'000 policiers ont été déployés. Mais les principaux mouvements armés s'étaient engagés à ne pas perturber la consultation.Le leader palestinien Mahmoud Abbas a émis l'espoir en votant à la Mouqataa, le QG de l'Autorité palestinienne à Ramallah, que le scrutin se déroule dans le calme et confirmé la mise en place d'un nouveau gouvernement après les élections.Son mouvement, le Fatah, aura fort à faire pour préserver sa majorité au Conseil législatif (CLP, parlement) face au groupe radical Hamas, qui participe pour la première fois aux législatives. Le CLP issu du scrutin comptera 132 députés contre 88 pour la Chambre sortante.Le chef de file du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a de son côté affirmé que son mouvement ne désarmerait pas, même après son entrée au parlement. Dans les sondages, le Hamas, fort d'une popularité fondée sur son image d'intégrité et sur son action sociale, n'est distancé que de quelques points par le Fatah de Mahmoud Abbas.L'ancien président américain Jimmy Carter, qui dirige l'une des équipes d'observateurs, a estimé que le processus "se déroule sans accroc". "Nous sommes tellement fiers de ce que les Palestiniens font aujourd'hui", a-t-il dit.Le représentant suisse auprès des Palestiniens, Jean-Jacques Joris, a également souligné le bon déroulement des élections. Selon lui, les "pragmatiques" au sein du Hamas sauront s'associer aux autres partis pour la gestion des affaires d'Etat.En Israël, on estime qu'une victoire du Hamas, dont la charte appelle toujours à la destruction de l'Etat juif, sonnerait le glas du processus de paix. Les Etats-Unis, qui considèrent le mouvement islamiste comme une organisation terroriste, n'ont pas caché leur inquiétude. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.