Liban sud: six Casques bleus de la FINUL tués dans un attentat

Six membres du contingent espagnol de la Force de l'ONU au Liban (FINUL) ont été tués dans l'explosion d'une voiture piégée dans le sud du pays. Il s'agit du premier attentat contre les Casques bleus depuis la fin de la guerre entre Israël et le Hezbollah.L'attaque a eu lieu à 10 kilomètres de la frontière libano-israélienne. La voiture piégée était garée sur le bas-côté de la route asphaltée qui traverse une vallée entre les villes de Marjayoun et Khiam, fréquemment empruntée par les patrouilles de la FINUL.Un colonel, officier de liaison du bataillon espagnol de la Force intérimaire des Nations unies au Liban, a estimé que l'attaque, dans laquelle trois soldats ont aussi été blessés, avait été "très bien préparée". "Les corps de deux des victimes ont été projetés à plusieurs mètres par la force de l'explosion qui a provoqué un incendie", a-t-il dit.Trois des victimes sont des Espagnols et les trois autres des Colombiens servant dans l'armée espagnole.Cet attentat survient alors que le Liban est plongé dans les violences. Des affrontements opposent depuis le 20 mai l'armée libanaise au groupe extrémiste sunnite Fatah al-Islam dans le nord du Liban. Beyrouth et ses environs ont été secoués par une série d'attentats, dont l'un a coûté la vie le 13 juin au député de la majorité parlementaire antisyrienne Walid Eido et à son fils.Par ailleurs, des accrochages entre soldats et islamistes ont fait dix morts dans la nuit de samedi à dimanche à Tripoli, au nord du Liban. Ces combats sont liés au face à face entre l'armée et les combattants du Fatah al-Islam, qui se poursuit depuis cinq semaines. Au total, 157 personnes, 80 militaires et au moins 57 islamistes ont été tuées depuis le début des affrontements le 20 mai au Liban nord. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.