L'Iran poursuit son activité nucléaire, selon l'AIEA

VIENNE - Comme attendu, l'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a constaté que l'Iran poursuit l'enrichissement d'uranium malgré l'ultimatum de l'ONU. Avant d'éventuelles sanctions, les efforts diplomatiques devraient toutefois se poursuivre.Le rapport de l'AIEA destiné au Conseil de sécurité constate que la République islamique n'a pas suspendu ses activités liées à l'enrichissement à la date butoir du 31 août fixée par l'ONU.L'Iran est donc passible de sanctions internationales, selon la résolution 1696 du Conseil de sécurité, même si le rapport note que les inspecteurs onusiens n'ont "pas de preuves" que le programme nucléaire de l'Iran soit de nature militaire.L'Iran a douché les espoirs de concessions de dernière minute en répétant, par la voix de son président Mahmoud Ahmadinejad, qu'il ne renoncera pas à ses droits dans le domaine nucléaire."Ils (les Occidentaux) devraient savoir que la nation iranienne ne cédera pas aux pressions et n'acceptera aucune violation de ses droits", a déclaré M. Ahmadinejad dans un discours télévisé. "Les puissances arrogantes veulent mettre un coup d'arrêt aux progrès de notre nation (...) Je leur dit qu'ils ont tort", a-t-il dit.A l'approche de l'échéance, l'Iran a inauguré samedi un site de production d'eau lourde pour un projet de réacteur. Il a même procédé à un nouveau cycle d'enrichissement la semaine dernière dans des centrifugeuses de son centre de Natanz, selon des diplomates proches de l'AIEA.Washington a indiqué que la communauté internationale était prête à discuter des sanctions dès la semaine prochaine. Mais les six médiateurs internationaux - les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne - semblent divisés sur l'attitude à adopter après la publication du rapport. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.