Nasrallah: soldats israéliens ne seront libérés que dans un échange

DUBAï - Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a réaffirmé jeudi que les deux soldats israéliens capturés ne seraient libérés que par le biais de "négociations indirectes, dans le cadre d'un échange" de prisonniers. Il a fait cette déclaration à la chaîne Al-Jazira."Le monde entier ne réussira à libérer les deux soldats (israéliens) prisonniers qu'à travers des négociations indirectes, dans le cadre d'un échange" de prisonniers, a déclaré M. Nasrallah dans cet entretien réalisé jeudi. Il a démenti que les Israéliens aient réussi à détruire la moitié des missiles et de l'arsenal du Hezbollah ou qu'ils aient tué "un grand nombre de dirigeants et de membres" du mouvement chiite libanais."Toutes les déclarations d'Israël (affirmant) avoir frappé 50% de notre potentiel de missiles et de notre arsenal, ne sont que des paroles erronées", a affirmé M. Nasrallah. "Ils n'ont, jusqu'à présent, rien pu frapper dans ce domaine et je le confirme", a-t-il ajouté. "La direction du Hezbollah n'a pas été touchée", a affirmé le dirigeant chiite, assurant que sa formation "continue à mener calmement la bataille sur le terrain".Israël a lancé le 12 juillet une offensive meurtrière contre le Liban après la capture de ses deux soldats et la mort de huit autres dans une attaque du Hezbollah à la frontière israélo-libanaise. L'offensive israélienne, qui est entrée dans sa deuxième semaine, a fait au moins 327 morts au Liban et poussé à un exode massif d'étrangers et au déplacement de plus de 500'000 Libanais.Le chef du Hezbollah avait affirmé que la capture des deux soldats était "l'unique moyen en notre possession" pour obtenir la libération des prisonniers libanais détenus en Israël et "attirer l'attention de l'opinion internationale sur les 10'000 détenus palestiniens". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.