Nucléaire nord-coréen: le Conseil de sécurité devrait voter

NEW YORK - Le Conseil de sécurité de l'ONU devrait voter aujourd'hui sur le projet américain de résolution imposant des sanctions à la Corée du Nord. Après la détection présumée de traces radioactives, l'authenticité de l'essai nucléaire de Pyongyang semble se confirmer.D'âpres tractations se poursuivent au Conseil de sécurité où doivent se tenir des consultations à 16h00 (18h00 en Suisse). Ces consultations seront précédées par de nouvelles discussions privées entre les cinq "Grands" (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et le Japon, signe que des points du texte restent en litige.Selon une source diplomatique, la délégation russe aurait reçu de nouvelles instructions de Moscou. Elle s'opposerait désormais à toute mention dans la résolution du Chapitre VII de la Charte de l'ONU, qui donne au Conseil de larges pouvoirs d'action, y compris militaires.La résolution vise à sanctionner Pyongyang après l'annonce le 9 octobre de son premier essai nucléaire. Elle "condamne le test nucléaire proclamé par la Corée du Nord" et exige qu'elle "s'abstienne de tout nouvel essai nucléaire ou tir de missile balistique".La dernière version du texte ne comporte plus d'embargo total sur les armes à destination de Pyongyang mais interdit la vente de missiles, de chars, de navires de guerre et d'avions de combat.Le projet appelle également la Corée du Nord à retourner "immédiatement et sans préconditions" aux pourparlers à Six (Chine, les deux Corées, Etats-Unis, Japon, Russie), qui visent à lui faire abandonner son programme nucléaire militaire et que Pyongyang boycotte depuis novembre 2005.Selon la Russie, la Corée du Nord serait prête à reprendre ces négociations. Pyongyang veut régler la question de la "dénucléarisation de la péninsule coréenne" par la "voie des négociations", a déclaré l'envoyé spécial russe dans ce dossier, Alexandre Alexeïev, à l'issue de consultations vendredi à Pyongyang.Peu avant le début des consultations au Conseil de sécurité, le renseignement américain a annoncé avoir décelé des particules radioactives dans l'atmosphère à proximité du site où Pyongyang affirme avoir mené son essai, selon la chaîne CNN. Un responsable du gouvernement américain n'a pas contesté cette information, tout en refusant de tirer des conclusions définitives. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.