OVNI: la France devient le premier pays à ouvrir ses archives

BERNE - La France est devenue le premier pays au monde à mettre en ligne ses archives officielles sur les objets volants non identifiés. Cet exercice inédit de transparence vise à dissiper les accusations de dissimulation lancées par certains passionnés."C'est une première mondiale", a souligné Jacques Patenet, responsable du Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés (GEIPAN) du Centre national d'études spatiales (CNES). Ces archives contiennent pour l'heure environ 400 dossiers, soit un quart des quelque 1'600 cas observés en France depuis les années 50 (s'y ajoutent quelques cas plus anciens)."Nous employons une personne à temps complet pour avoir en ligne la totalité de nos archives d'ici la fin de l'année," a-t-il assuré. Le GEIPAN compte aussi y intégrer progressivement photos et vidéos. Pour l'essentiel, les documents mis en ligne sont des procès-verbaux de gendarmerie, expurgés des données personnelles sur les témoins."Les UFOlogues (passionnés de soucoupes volantes) ne trouveront pas dans cette base de données de scoops ou de cas inconnus", a-t-il prévenu.http://www.cnes-geipan.fr/geipan /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.