Paris: le congrès d'investiture du candidat Sarkozy s'est ouvert

PARIS - Plusieurs dizaines de milliers d'adhérents de l'UMP se sont rassemblés au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Ils s'apprêtaient à adouber leur candidat à l'Elysée, Nicolas Sarkozy.Le ministre de l'Intérieur et président de l'UMP (droite, parti au pouvoir) a tout fait pour que ce congrès-plébiscite soit une démonstration de force, à 97 jours du premier tour de l'élection présidentielle.Selon un organisateur, 23'000 places assises ont été installées dans le vaste hall 1, qui héberge chaque année le Salon de l'Agriculture. C'est là aussi que le président Jacques Chirac a lancé le RPR, ancêtre de l'UMP, en décembre 1976 et présenté son programme présidentiel le 17 février 1995.L'entourage du candidat affirmait pour sa part attendre plus de 60'000 personnes, loin cependant des 100'000 personnes annoncées début janvier par le bulletin officiel de l'UMP. L'événement a attiré de très nombreux journalistes -environ 750 dont 250 étrangers, selon un proche du président de l'UMP.Selon le trésorier de l'UMP, Eric Woerth, qui sera aussi le trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy, le coût net de cette manifestation s'élève à environ 3,5 millions d'euros.Lors du congrès de l'UMP du 28 novembre 2004, au Bourget, qui avait porté Nicolas Sarkozy à la présidence du parti voulue par Jacques Chirac, le président de la République avait adressé un message aux participants et s'était fait représenter par sa femme, Bernadette. Rien de tel cette fois-ci.Quant au premier ministre, Dominique de Villepin, qui a refusé de se rallier à la candidature de Nicolas Sarkozy tant que le chef de l'Etat n'aura pas annoncé s'il brigue ou non un troisième mandat, il fera un "saut" vers 11h00 mais ne devrait pas assister au discours du candidat, en début d'après-midi.La candidature de Nicolas Sarkozy, qui a marginalisé ces derniers mois tous ses rivaux potentiels ou déclarés au sein de l'UMP, sera officialisée par un vote des adhérents du parti, qui étaient invités à voter par internet depuis le 2 janvier et jusqu'à 12h00.Le ministre de l'Intérieur étant seul en lice, la seule véritable inconnue des résultats, qui seront annoncés en début d'après-midi, est la participation et le nombre de bulletins blancs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.