Peu d'Européens capables de respecter le Protocole de Kyoto

LONDRES - Le Royaume-Uni et la Suède sont les seuls pays européens signataires de l'accord de Kyoto susceptibles, au rythme actuel de leurs progrès, d'atteindre leurs objectifs de réduction d'émission de gaz à effet de serre, selon une étude britannique. Dix pays parmi les 15 membres de l'UE signataires à l'époque du protocole vont manquer leurs objectifs à moins d'agir de toute urgence, avertit dans son rapport l'IPPR (institut de recherche en politiques publiques), un cercle intellectuel proche du gouvernement travailliste (centre-gauche). L'accord signé à Kyoto en 1997 est entré en vigueur en février dernier. Il a été ratifié par 155 pays dont la Suisse. Les pays européens qui l'ont ratifié se sont engagés à atteindre d'ici à 2012 un niveau d'émissions inférieur de 8% au niveau de 1990. Chaque Etat s'est vu assigner un objectif chiffré. Suivant le principe de feux tricolores, l'IPPR attribue un feu vert au Royaume-Uni et à la Suède, un feu orange à la France, la Grèce et l'Allemagne et un feu rouge à dix autres pays, dont l'Italie et l'Espagne. "Nous approchons du point de non-retour pour le changement climatique", a affirmé Tony Grayling, directeur associé de l'IPPR: "Il reste fort peu de temps pour commencer à réduire mondialement les émissions de gaz à effet de serre, avant que des dégâts irréparables ne soient faits". "Il est vital", a-t-il ajouté, que les pays de l'UE tiennent leurs promesses de réduire la pollution. Ils doivent agir maintenant pour revenir dans les objectifs de Kyoto, par exemple en économisant l'énergie et en investissant dans les énergies renouvelables". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.