Plus de 6000 personnes rassemblées sur la place d'Octobre à Minsk

MINSK - Les bureaux de vote ont fermé au Bélarus à l'issue du scrutin présidentiel auquel le chef de l'Etat sortant Alexandre Loukachenko est donné gagnant. Entre 6000 et 7000 manifestants étaient eux rassemblés place d'Octobre à Minsk.L'opposition avait appelé à manifester contre des fraudes des autorités. Les manifestants, jeunes et vieux, hommes et femmes, attendaient tranquillement sous la neige l'arrivée du principal candidat de l'opposition Alexandre Milinkevitch, qui avait promis de les rejoindre après la fermeture des bureaux de vote.Pratiquement aucun policier n'était visible sur la place, alors que certains manifestants affirmaient que de nombreux cars remplis de membres des forces de l'ordre étaient stationnés dans les rues voisines. Pour une raison inconnue, la station de métro la plus proche a été fermée au public.Des manifestations de soutien à l'opposition démocratique bélarusse ont également été organisées dans plusieurs villes de Pologne, ont rapporté les médias de ce pays voisin du Bélarus."Ce qui se passe au Bélarus entache la conscience de l'Europe. Il faut s'y opposer", a déclaré le vice-président du parlement européen Janusz Onyszkiewicz au cours d'une manifestation devant l'ambassade du Bélarus à Varsovie.M. Onyszkiewicz comme de nombreux observateurs, dont des députés européens, se sont vu interdire l'entrée au Bélarus. "M. Loukachenko veut couper le Bélarus du monde. Il n'y arrivera pas", a assuré le vice-président du parlement européen, lui même ancien dissident à l'époque du régime communiste en Pologne.A Gdansk (nord), le berceau de Solidarité, le premier syndicat libre de l'ancien bloc soviétique, 200 personnes ont formé un drapeau vivant du Bélarus, blanc et rouge, interdit par le régime autoritaire d'Alexandre Loukachenko.Des actions similaires ont également lieu à Bydgoszcz (nord), Cracovie, à la frontière polono-bélarusse, mais aussi en Lituanie et en Ukraine. L'élection présidentielle bélarusse de dimanche se déroule dans un climat de grande tension.La Pologne a annoncé vendredi qu'elle réagirait "fermement" à une violation des droits civiques et de la démocratie pendant l'élection au Bélarus. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.