Pratiques secrètes de la CIA: Dick Marty critique la Suisse

BERNE - Dick Marty réitère ses critiques à l'encontre de la Suisse, notamment son manque de volonté politique, dans le cadre de l'enquête sur les activités secrètes de la CIA. "La vérité est que l'on ne veut pas d'histoires avec les Américains", selon le rapporteur du Conseil de l'Europe.Le conseiller aux Etats tessinois (PRD) est intervenu sur les ondes de la radio alémanique DRS peu après la présentation du projet de rapport final de Claudio Fava. Le rapporteur de la commission d'enquête du parlement européen y révèle que la plupart des pays de l'Union européenne connaissaient la politique de transferts et de détentions secrètes de terroristes présumés par l'agence américaine hors des Etats-Unis."De nombreux gouvernements ont coopéré passivement ou activement. Ils savaient", a affirmé M. Fava mardi à Bruxelles. Le rapport de M. Fava sera discuté, puis soumis au vote des eurodéputés au début de l'année prochaine.M. Marty, qui a mené une enquête en parallèle pour le Conseil de l'Europe, lui a fait écho. Les preuves accumulées dans cette affaires sont nombreuses, a déclaré le rapporteur qui ne comprend pas pourquoi le Ministère public de la Confédération (MPC) n'a pas encore bouclé son enquête. Vraisemblablement en raison d'"un manque de volonté politique", a estimé le Tessinois.Dans son rapport publié en juin dernier, M. Marty avait épinglé 14 Etats pour leur implication dans les vols secrets de la CIA et, dans le cas de la Pologne et de la Roumanie, pour avoir abrité des centres de détention clandestins.M. Marty avait déjà épinglé la Suisse pour son "formalisme" et sa "servilité" face aux Etats-Unis. Le rapporteur du Conseil de l'Europe avait alors confirmé que six vols présumés de la CIA avaient fait escale en Suisse de septembre 2001 à septembre 2005. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.