Présidentielle française: Chevènement retire sa candidature

PARIS - Les socialistes français ont écarté une embûche de taille sur la voie de Ségolène Royal à la présidentielle de 2007. Ils ont en effet obtenu le ralliement de Jean-Pierre Chevènement.M. Chevènement, président d'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), a annoncé son désistement après la conclusion d'un accord politique avec le PS en vue des élections de 2007. Cet accord vise à "définir un programe de législature qui constitue une alternative durable à une politique de la droite"."Personne ne me forçait à être candidat. Personne ne me force à retirer ma candidature", a lancé l'ancien ministre lors de la convention nationale du MRC à Paris. Il le fait "en pleine conscience pour ouvir la voie à un dynamisme positif au premier tour" de la présidentielle.Selon cet accord, le MRC a obtenu le soutien du parti socialiste dans dix circonscriptions aux prochaines élections législatives. Il a également négocié six places de suppléants ailleurs.Au premier tour de la présidentielle de 2002, M. Chevènement avait recueilli 5,3% des voix. Le PS y voit l'une des causes de l'élimination de son candidat Lionel Jospin, alors devancé par Jacques Chirac et le leader d'extrême droite Jean-Marie Le Pen.M. Chevènement, républicain et homme d'ordre, se trouve des points communs avec Mme Royal. Il avait laissé entendre qu'il pourrait se retirer de la course présidentielle si Jean-Marie Le Pen menaçait de nuire à la gauche comme en 2002. Or le président du Front national est crédité de 10 à 17% des voix dans les sondages. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.