Prise d'otages de Beslan: insuffisances relevées

MOSCOU - La commission d'enquête parlementaire sur la prise d'otages de Beslan en septembre 2004 a relevé des "manquements et insuffisances" dans la gestion de la crise par les autorités russes. Selon elle, la tragédie "aurait pu être évitée". "Dès la matinée du 1er septembre", soit quelques heures après l'intrusion d'un commando terroriste dans une école de Beslan, ville du Caucase russe, "le nombre exact d'otages était connu. Mais on a continué à affirmer qu'il y en avait 354", a expliqué le président de la commission, Alexandre Torchine, devant les députés et sénateurs russes. "La liste des manquements et des insuffisances peut être poursuivie", a-t-il ajouté en dévoilant les premières conclusions de l'enquête parlementaire sur la prise d'otages de l'école de Beslan, qui s'était soldée par la mort de 331 personnes - sans compter les terroristes - dont 186 enfants. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.