Proche-Orient: Amnesty demande au Conseil fédéral d'agir

BERNE - Amnesty International demande au Conseil fédéral de sortir de sa "réserve" sur le conflit au Proche-Orient. Dans une lettre ouverte, l'organisation l'appelle à entreprendre tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir un accord sur un cessez-le-feu.La position de la Suisse, qui ne reconnaît pas le conflit comme une guerre entre deux Etats, est "peu admissible" de la part de l'Etat dépositaire des Conventions de Genève, indique la section suisse d'AI dans ce document."Nous vous prions instamment de renoncer à la réserve dont vous avez fait preuve jusqu'ici et d'entreprendre tout ce qui est en votre pouvoir pour obtenir, aussi vite que possible, un accord du Conseil de sécurité des Nations unies et des pays concernés en faveur d'un cessez-le-feu", écrit l'organisation.Amnesty International attend de la Suisse qu'elle s'engage "vigoureusement" pour le respect du droit humanitaire et pour qu'elle intervienne en faveur des populations civiles au Liban et en Israël.Comme la secrétaire générale d'AI Irene Khan l'a déjà demandé, la section suisse de l'organisation appelle la communauté internationale à la mise en place immédiate d'un embargo sur les armes à destination d'Israël et du Hezbollah. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.