Proche-Orient: la bavure de Beït Hanoun provoque l'indignation

DJéNINE - Dix-huit civils palestiniens ont été tués par l'artillerie israélienne à Beit Hanoun, dans la bande de Gaza. En réaction, des groupes armés ont appelé à la reprise des attentats suicide.Dans le monde, les condamnations se sont multipliées à la suite de cette "bavure" israélienne. De nombreux pays ont souligné le droit d'Israël à se défendre, mais pas à tout prix, alors que dans le monde arabe, le terme de "massacre" était sur presque toutes les lèvres.Les obus de l'artillerie israélienne sont tombés sur cinq maisons à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, tuant huit enfants, cinq femmes et cinq hommes, et faisant 58 blessés, selon un bilan définitif du ministère de la santé palestinien. Onze membres d'une même famille figurent parmi les victimes.Il s'agit du bombardement israélien le plus meurtrier dans la bande de Gaza depuis 2002. Tsahal a affirmé avoir lancé ces bombardements en représailles à des tirs de roquettes palestiniennes en Israël.D'après les médias israéliens, l'un de ces tirs d'artillerie aurait raté sa cible, un site de tirs de roquettes, situé à environ un kilomètre de Beit Hanoun. Une porte-parole de l'armée a dit ne pas être en mesure de confirmer cette version des faits.Le président palestinien Mahmoud Abbas a immédiatement dénoncé un "massacre horrible et révoltant". Tout en condamnant les tirs de roquettes, il a estimé que ces attaques ne justifiaient pas une telle réaction de l'Etat hébreu.Le Hamas, qui contrôle le gouvernement palestinien, le Fatah, parti de M. Abbas, et le Jihad islamique ont appelé à une reprise des attentats suicide en Israël. Ces attaques avaient pratiquement cessé depuis début 2005.En Israël, le premier ministre Ehud Olmert a exprimé ses "regrets pour la mort de civils palestiniens". Il a proposé une "aide humanitaire d'urgence à l'Autorité palestinienne et une assistance médicale pour les blessés". Le ministre de la défense Amir Peretz quant à lui a annoncé l'ouverture d'une enquête et la suspension des bombardements dans la bande de Gaza.Aux Etats-Unis, la Maison Blanche a dit "regretter profondément" la tuerie de Beit Hanoun et a appelé "toutes les parties à la retenue". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.