Proche-Orient: le Hamas ne veut pas déposer les armes

RAMALLAH - Le Hamas n'entend pas déposer les armes, mais aura une approche "très réaliste" des accords d'Oslo, ont assuré ses dirigeants. Ils ont également laissé la porte ouverte au Fatah, alors que la situation reste tendue dans les territoires palestiniens.Des milliers de partisans armés du Fatah ont manifesté pour exprimer leur colère après le triomphe électoral du Hamas et exiger la démission des dirigeants de leur propre mouvement. Des militants ont pris d'assaut les locaux du parlement palestinien dans la ville de Gaza et à Ramallah.Dans la nuit de vendredi à samedi, des affrontements armés ont fait neuf blessés, dont cinq membres des forces de sécurité palestiniennes, à Khan Younès (sud de la bande de Gaza) et ses alentours.Sur le plan politique, la tête de liste du Hamas aux législatives de mercredi, Ismaïl Haniyeh a déclaré que "les armes et la résistance sont des problèmes liés au maintien de l'occupation et tant que l'occupation existera, le peuple palestinien aura le droit de se défendre et de résister à l'occupation".M. Haniyeh a catégoriquement rejeté les pressions internationales sur son mouvement. L'aide internationale "ne peut être brandie comme une épée de Damoclès au-dessus du peuple palestinien et ne peut servir à faire du chantage à notre peuple, au Hamas et à la résistance", a-t-il dit.Allant plus loin, le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, a affirmé que son mouvement était prêt à fusionner plusieurs factions armées, dont sa propre branche militaire, pour former une armée à même de "défendre le peuple palestinien contre toute agression".Les accords d'Oslo "sont caduques et enterrés", a-t-il affirmé. Tout en réaffirmant la volonté du Hamas d'instaurer un Etat islamique sur toute la Palestine historique - à savoir Israël et l'Autorité palestinienne -, le leader radical s'est dit favorable dans un premier temps à l'établissement d'un Etat palestinien indépendant englobant la Cisjordanie et la bande de Gaza.Le ministre israélien de la défense Shaoul Mofaz a pour sa part averti que les chefs du Hamas ne jouiront d'aucune "immunité" s'ils persistent dans leurs attaques "terroristes" contre Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.