Proche-Orient: Mahmoud Abbas a inauguré le parlement palestinien

RAMALLAH - Le leader palestinien Mahmoud Abbas a inauguré le nouveau parlement dominé par le Hamas. Il a plaidé pour un règlement négocié du conflit avec Israël et appelé le monde à ne pas "punir" les Palestiniens après la victoire du mouvement islamiste.S'exprimant après la prestation collective de serment des députés du nouveau Conseil législatif palestinien (CLP, Parlement), M. Abbas a annoncé qu'il chargerait le Hamas, qui a obtenu 74 des 132 sièges du Parlement, de former le prochain gouvernement."La présidence de l'Autorité palestinienne et le gouvernement resteront attachés à la négociation (avec Israël) comme option stratégique réaliste. Une gestion sérieuse et sage de ces négociations nous permettra de réaliser nos aspirations nationales", a déclaré M. Abbas dans son discours."Notre conflit n'a pas de solution militaire. Seules des négociations entre partenaires égaux sont susceptibles de mettre fin au cycle des violences que nous connaissons", a-t-il dit en dénonçant "l'approche unilatérale" d'Israël.M. Abbas a également appelé au respect des accords passés avec Israël, notamment l'accord dit d'Oslo de 1993 sur l'autonomie palestinienne et la Feuille de route, le dernier plan de paix international qui prévoit la création d'un Etat palestinien.Le chef de file du Hamas et probable prochain Premier ministre, Ismaïl Haniyeh, a réagi au discours de M. Abbas en faisant état de "divergences politiques qui seront résolues par le dialogue" entre son mouvement et le leader palestinien.La séance, à laquelle ont assisté 124 députés, s'est tenue au QG de l'Autorité palestinienne, à Ramallah. Interdits de se rendre en Cisjordanie, les députés de la Bande de Gaza, notamment les chef du Hamas, y ont assisté par vidéo-conférence.La majorité obtenue par le Hamas au Parlement a mis fin à une décennie d'hégémonie du mouvement Fatah. L'entrée en fonctions du nouveau CLP ouvre une ère de cohabitation sans précédent entre un président de l'Autorité palestinienne issu du Fatah et un parlement et un gouvernement du Hamas.Israël a discuté vendredi d'une série de mesures visant à couper progressivement les ponts avec l'Autorité palestinienne. Le Premier ministre par intérim Ehud Olmert a examiné ces mesures en comité ministériel restreint et celles-ci seront soumises à l'approbation du gouvernement dimanche. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.