Proche-Orient: raids aériens et tirs de roquettes ne cessent pas

GAZA - Au moins 3 activistes du Hamas ont été tués dans la nuit dans la ville de Gaza lors d'un raid aérien israélien, selon des sources palestiniennes. Cela porte à au moins 7 le nombre de Palestiniens tués en 24 heures par l'armée israélienne.En Israël, l'"état d'exception" a été décrété dans les localités du sud du pays touchées par les tirs de roquettes palestiniennes. Cette mesure transfère à l'armée les pouvoirs civils.Cette mesure qui concerne notamment la ville de Sdérot, cible de la plupart des tirs de roquettes, permet à l'armée de disposer de tous les pouvoirs, de police notamment.Les militaires peuvent par exemple ordonner la fermeture d'écoles, d'institutions publiques, de routes, d'entreprises privées et publiques en cas de besoin, sans avoir à en référer aux différentes administrations concernées en temps normal.Pour ce qui est des activistes du Hamas, ils ont été tués lorsqu'un missile s'est abattu sur leur voiture. Depuis la reprise des attaques aériennes israéliennes mercredi, au moins 23 personnes sont mortes. La plupart des victimes sont des militants du Hamas.Il s'agit de la riposte la plus meurtrière depuis la conclusion d'une trêve fin novembre, pour tenter de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes contre le sud d'Israël.Loin d'avoir diminué, les tirs de roquettes ont été plus nombreux cette semaine que durant les deux derniers mois. Du 15 mars au 15 mai, 100 roquettes se sont abattues en Israël, alors que 110 sont tombées en territoire israélien depuis le 15 mai, selon l'armée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.