Profanations en Afghanistan: nouvelles photos publiées par Bild

BERLIN - Le journal à grand tirage Bild a publié de nouvelles photos macabres mettant en scène des ossements et des soldats allemands en Afghanistan. La pression monte entre-temps sur les autorités allemandes pour résoudre rapidement ces affaires.Les nouvelles photos parues dans Bild montrent un soldat au visage flouté pointant une arme à feu sur un squelette humain grossièrement reconstitué. Sur un autre cliché, le squelette est surmonté d'un béret militaire et flanqué d'un pistolet. Les photos remonteraient à fin 2003/début 2004.Le ministre de la Défense alors en poste, Peter Struck, affirme dans Bild am Sonntag (à paraître dimanche): "Il n'y avait aucune indication de tels agissements."Deux soldats interrogés par Bild laissent entendre que ces séances macabres étaient régulières. Selon l'un d'eux, le site où se trouvent les ossements "faisait partie de notre zone. Nous y passions au moins une fois par semaine."Selon un autre militaire: "Beaucoup (de soldats) ont un appareil photo numérique et un ordinateur. Pendant les temps libres on s'échange les photos."L'ampleur du scandale a contraint l'actuel ministre de la Défense, Franz Josef Jung, à annuler un voyage en Asie, selon Bild. Le ministère de la Défense n'était pas joignable immédiatement pour commenter cette information.La chancelière Angela Merkel a pour sa part dit au magazine Focus (à paraître lundi): "Il faut qu'en Afghanistan l'on sache que de tels actes ne sont pas tolérés, mais punis sans indulgence". Elle a cependant exclu tout retrait des soldats allemands, selon Focus.Plusieurs enquêtes disciplinaires et judiciaires ont été ouvertes contre les suspects. Deux soldats ont été suspendus vendredi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.