Rapport Marty: Pologne et Roumanie avaient des prisons secrètes

La Pologne et la Roumanie ont bien accueilli des prisons secrètes de la CIA entre 2002 et 2005, selon le rapporteur du Conseil de l'Europe Dick Marty. Le Suisse dénonce aussi le secret d'Etat invoqué par plusieurs pays, dont l'Italie et l'Allemagne.Les anciens présidents polonais Aleksander Kwasniewski et roumain Ion Iliescu ont donné leur feu vert à ces prisons secrètes, a indiqué le conseiller aux Etats (PRD/TI) dans son deuxième rapport. Le site polonais a notamment accueilli le cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001, Khaled Cheikh Mohammed, et un lieutenant d'Oussama Ben Laden, Abou Zubaïda.Le sénateur tessinois a également sévèrement critiqué plusieurs pays membres du Conseil de l'Europe, dont l'Italie et l'Allemagne, pour avoir couvert du "secret d'Etat" les pratiques de l'Agence de renseignement américaine. Il a notamment fait allusion à l'enlèvement de l'imam Abou Omar en 2003 à Milan et de l'Allemand Khaled el-Masri enlevé en 2004 en Macédoine.Le secret a été invoqué pour éviter que des parlementaires ou la justice n'exigent des enquêtes sur ces "restitutions" secrètes, affirme M. Marty.Les Etats-Unis ont également conclu en octobre 2001 un accord secret avec leurs alliés de l'OTAN autorisant les agents de la CIA à mener des actions illégales sur leur sol, notamment l'enlèvement et l'incarcération de personnes soupçonnées de terrorisme.Le rapporteur du Conseil de l'Europe a notamment obtenu les témoignages d'agents de la CIA. "Au cours de notre enquête, notre équipe a en effet parlé (...) à plus de 30 personnes ayant à un moment ou l'autre appartenu à des services de renseignement, aux Etats-Unis ou en Europe", écrit-il. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.