Reprise des bombardements israéliens au Liban: un civil tué

BEYROUTH - Un octogénaire a été tué et un gendarme blessé dans les bombardements aériens israéliens au Liban. Les raids ont repris jeudi soir après une accalmie de plusieurs heures, la première du genre depuis le début de l'offensive, le 12 juillet.L'octogénaire a été tué dans un raid aérien en soirée sur le village de Aïta al-Jabal, sur la partie centrale de la frontière avec Israël et un gendarme a été blessé lors du bombardement du poste du village de Ramia, plus à l'ouest. Une voiture civile a été détruite par un missile israélien sur la route de Maaroub, à l'est de Tyr, mais la police ignorait dans la nuit si ce raid a fait des victimes.Au Liban sud, outre la région de Tyr, les chasseurs-bombardiers menaient dans la nuit de jeudi à vendredi une série de raids dans la région de Nabatiyé, plus à l'est, et de Saïda, sur le littoral, à une quarantaine de km au sud de Beyrouth, visant, selon les premières informations de la police, des routes et des ponts. Des raids similaires étaient menés sur le littoral et les collines au sud de Beyrouth, a-t-on ajouté.Dans le même temps, les appareils israéliens ont bombardé à plusieurs reprises une vallée dans le nord-est du Liban reliant les régions de Baalbeck et Hermel, limitrophes de la Syrie, a ajouté la police. L'aviation et la marine israéliennes ont en outre bombardé à trois reprises en soirée la banlieue sud de Beyrouth, un bastion du Hezbollah, a indiqué la police.Jeudi, les combattants du Hezbollah ont affronté les soldats israéliens à l'intérieur même du Liban, près de la frontière israélienne. Selon l'armée, deux combattants du Hezbollah ont été tués. Deux soldats israéliens ont aussi été tués, a indiqué une source médicale en Israël.De son côté, le ministre libanais de la Défense, Elias Murr, a affirmé jeudi soir que l'armée libanaise participerait aux combats si Israël envahissait le Liban dans la foulée de ses bombardements aériens massifs du pays. L'armée libanaise était restée à l'écart lors de l'invasion israélienne en 1982 du Liban, alors plongé dans une guerre civile et régionale.Par ailleurs, deux hélicoptères de l'armée israélienne sont entrés en collision jeudi soir près de la frontière avec le Liban, faisant quatre blessés, a annoncé l'armée. Selon la radio militaire, les deux hélicoptères de combat Apache se sont heurtés près de Ramat Naftali, à 10 km de la frontière libanaise. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.