Sarkozy en appelle à la jeunesse pour la "rupture"

BERNE - Nicolas Sarkozy en a appelé aux jeunes pour être les acteurs de la "rupture" avec les politiques menées ces dernières décennies. Il a attaqué de front les valeurs de gauche incarnées par la génération de Mai 68."Je persiste et signe: la rupture est nécessaire", a lancé le ministre de l'intérieur dans son discours de clôture de l'université d'été de l'UMP. Il s'exprimait devant des milliers de jeunes partisans qui l'ont ovationné, mais aussi devant plusieurs membres du gouvernement et quelque "people" ayant adhéré à l'UMP: Johnny Hallyday et le rappeur Doc Gyneco."Un Français sur deux qui ne vote pas, le quart de ceux qui votent qui votent pour les extrêmes, toutes les majorités sortantes qui sont battues: si on n'en tire pas la conclusion qu'il faut profondément changer notre façon de faire de la politique, c'est qu'on n'a rien compris à la situation politique de notre pays", a-t-il expliqué dès l'entame de son discours.Répondant aux partisans de la "continuité" avec l'action du président Jacques Chirac et du premier ministre Dominique de Villepin, il a appelé les jeunes à être "l'âme du changement". Selon lui, la jeunesse "a besoin de croire qu'elle peut transformer le monde", sinon elle "rejettera la classe politique".M. Sarkozy, 51 ans, a notamment voué aux gémonies la "génération de mai 1968", qui a "dilapidé" l'héritage de la croissance et du plein emploi des "Trente glorieuses" sans apporter de "supplément d'âme". Et il a dénoncé les valeurs de la gauche, accusée d'avoir instauré "une inversion des valeurs et une pensée unique dont les jeunes d'aujourd'hui sont les principales victimes".Et il a proposé la création d'un service civique obligatoire de six mois pour tous les jeunes âgés de 18 à 30 ans, "dans toute activité revêtant un caractère d'intérêt général", faisant ainsi concurrence au Parti socialiste et à l'UDF (centriste), qui proposent eux aussi une mesure similaire.En matière d'éducation, M. Sarkozy a prôné l'enseignement des classiques et une valorisation du sport, qualifié de "morale de l'effort" permettant le "dépassement de soi". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.