Sarkozy reconnaît que la colonisation "fut une grande faute"

Le président français Nicolas Sarkozy a reconnu à Dakar que la colonisation avait été une "grande faute". Il a toutefois affirmé que l'Afrique avait "sa part de responsabilité dans son propre malheur"."Je ne suis pas venu nier les fautes ni les crimes car il y a eu des fautes et il y a eu des crimes", a déclaré M. Sarkozy dans un discours à la jeunesse africaine, prononcé à l'université Cheikh Anta Diop, à Dakar. La traite négrière et l'esclavage ne furent "pas seulement un crime contre les Africains, ce fut un crime contre l'homme, un crime contre l'humanité toute entière", a-t-il souligné. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.