Ségolène Royal répond en direct aux Français

PARIS - En mauvaise posture dans les sondages, la candidate socialiste à la présidentielle française Ségolène Royal répond aux questions des Français en direct sur TF1. Cette émission de télévision était considérée comme un nouveau test décisif.Lors de l'émission, qui devait durer deux heures, Mme Royal a a notamment annoncé son intention d'augmenter de 5% les retraites inférieures ou égales au SMIC (salaire minimum) net. La candidate présidentielle socialiste a précisé lors de l'émission "J'ai une question à vous poser" sur TF1 sa proposition de hausse des "petites retraites", contenue dans le "pacte présidentiel" qu'elle a présenté le 11 février à Villepinte.Sur la plan de la santé, Ségolène Royal a déclaré qu'elle souhaitait organiser "des Etats généraux pour voir comment on peut compléter l'hôpital et la médecine de proximité".Elle a aussi réconforté un malade atteint de sclérose en plaques ému aux larmes en plaidant pour une meilleure intégration des handicapés dans la société française. La candidate socialiste a encore déploré que l'émission ne soit pas traduite en langue des signes pour les personnes sourdes et malentendantes alors qu'elle avait fait cette demande à TF1.Le face-à-face entre Ségolène Royal et 100 personnes représentatives de la population française sélectionnées par l'institut de sondages Sofres, survenait au début d'une semaine cruciale pour la candidate alors que les sondages marquent de nouveau le pas.C'est le favori de la droite qui a inauguré le 6 février cette nouvelle émission de télévision en direct où un échantillon de cent téléspectateurs choisis par un institut de sondage pour leur "représentativité" interroge les candidats sur une myriade de thèmes.L'émission avait alors été suivie par plus de huit millions de téléspectateurs, soit un des meilleurs scores jamais réalisés par un programme télévisé politique depuis quinze ans.Les socialistes comptaient beaucoup sur la présentation le 11 février pendant un grand meeting près de Paris du programme en 100 propositions de Mme Royal, à qui il était reproché de trop tarder à dévoiler son programme, pour redresser la barre.Les socialistes cherchent à contre-attaquer sur le même terrain, en accusant M. Sarkozy de sous-estimer le coût de ses propres propositions, marquées notamment par une baisse de la fiscalité. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.