Serbie: constitution acceptée avec 51,6% de "oui"

GENèVE - La majorité des élécteurs serbes inscrits ont dit "oui" au référendum constitutionnel qui proclame notamment la souveraineté de Belgrade sur le Kosovo. Le taux de participation de 50% a été atteint in extremis.Selon les projections de l'institut de sondage CESID, 51,6% des 6,6 millions d'électeurs ont voté en faveur du texte, un document de 206 articles avec un préambule réaffirmant la souveraineté de la Serbie sur la province séparatiste du Kosovo.Afin de parvenir au taux de participation suffisant, les autorités ont multiplié les appels pour que les électeurs se rendent aux urnes et ont organisé le référendum sur deux jours.Ce vote était la première tentative faite par Belgrade pour modifier la charte adoptée en 1990 sous le règne de Slobodan Milosevic, le maître d'oeuvre de la "Grande Serbie" mort en détention en avril dernier à La Haye.La nécessité de doter la Serbie d'une nouvelle constitution découle en partie de l'indépendance du Monténégro, qui a achevé de disloquer la fédération yougoslave. Mais ce texte qui affirme que le Kosovo est une composante "inaliénable" de la Serbie est aussi un moyen pour Belgrade de renforcer sa position dans les négociations en cours sur le statut définitif de la province séparatiste.Même avec une nouvelle constitution, les diplomates occidentaux pensent que le Kosovo, administré depuis 1999 par l'ONU à la suite de l'intervention militaire dans la province des forces serbes, qui s'est soldée par une campagne de bombardements de l'OTAN, obtiendra son indépendance sous tutelle internationale début 2007 au plus tard.L'ONU et les grandes puissances sont réceptives aux attentes de la majorité albanaise de cette province, qui représente 90% de la population, désireuse de se séparer de la Serbie."Avec cette constitution, nous voulons exprimer notre volonté que le Kosovo fasse à jamais partie de la Serbie", expliquait samedi Sveto Dimitrijevic. Ce retraité, qui votait à Gracanica, au sud de la capitale kosovare Pristina, est l'un des 100'000 Serbes de la province séparatiste appelés à voter comme les autres électeurs du pays.Les deux millions d'Albanais de la province, eux, n'ont pas voté, n'étant pas inscrits sur les listes électorales. Les Kosovars albanais réclament une indépendance totale. La Serbie affirme qu'elle ne cèdera jamais la province, même si elle ne la dirige plus. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.