Sri Lanka: attaque-suicide au moins 17 morts et 26 blessé

COLOMBO - Au moins dix-sept personnes ont été tuées et vingt-six autres blessées dans une attaque-suicide contre le port de Galle, dans le sud du Sri Lanka. Les autorités ont attribué ces violences aux rebelles tamouls.Cinq embarcations des rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) se sont infiltrées dans le port de Galle (110 km au sud de Colombo) où trois d'entre elles ont explosé détruisant trois bateaux de la marine sri-lankaise, a précisé la police. Une autre embarcation des Tigres a été détruite par la marine."Naturellement, ils sont venus à Galle en mission-suicide", a accusé le porte-parole du ministère de la Défense Keheliya Rambukwella. Selon lui, les Tigres déguisés en pêcheurs ont réussi à déjouer la surveillance du port, une base importante de la marine sri-lankaise pour le sud de l'île.Des habitants ont raconté avoir entendu au moins dix explosions et des tirs. La police leur a demandé d'évacuer les lieux et a dit craindre des affrontements inter-communautaires entre la majorité cinghalaise et la minorité tamoule.Peu après, des policiers ont ouvert le feu et blessé trois personnes en tentant de mettre fin à une mini-émeute en ville. Des manifestants ont tenté d'attaquer des magasins de commerçants tamouls à Kittangi, dans la banlieue de Galle. "La situation est maintenant sous contrôle", a assuré un policier.Les autorités ont imposé un couvre-feu sur le port et la ville de Galle, une cité historique inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le port est également une station touristique fréquentée par des étrangers. Elle est la troisième ville du pays.Cette attaque des Tigres tamouls survient deux jours après le pire attentat suicide de l'histoire du Sri Lanka avec au moins 103 marins tués et plus de 150 blessés dans une attaque au camion piégé contre un convoi militaire dans le nord-est de l'île, implicitement revendiquée par les insurgés tamouls.Malgré ce regain de violence, la communauté internationale s'efforce de relancer le processus de paix au Sri Lanka entre le gouvernement et la guérilla tamoule. Le médiateur norvégien Jon Hanssen-Bauer a discuté mardi avec le négociateur sri-lankais Nimal Siripala de Silva d'un hypothétique programme pour les pourparlers de paix toujours prévus le 28 octobre en Suisse entre la rébellion et Colombo. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.