Téhéran menace de cesser sa coopération avec l'AIEA

TéHéRAN - Téhéran a menacé de mettre fin à sa coopération volontaire avec l'Agence internationale de l'énergie atomique si le Conseil de sécurité de l'ONU était saisi. L'Iran s'opposerait alors notamment à des inspections impromptues."Le gouvernement sera obligé de mettre fin à toutes ses mesures volontaires s'il est renvoyé devant le Conseil de sécurité", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki. Le Majlis (Parlement) avait adopté en novembre une loi imposant au gouvernement une telle réaction en pareil cas.Les Etats-Unis ainsi que la "troïka européenne", réunis jeudi à Berlin, ont estimé que le dialogue avec Téhéran avait été épuisé et que le Conseil de sécurité devait être saisi du dossier. L'accusant d'avoir défié la communauté internationale en reprenant ses recherches sur l'enrichissement de l'uranium, Paris, Londres et Berlin ont jugé que Téhéran avait failli à ses engagements et jeté le doute sur le caractère civil de ses activités.Mais les Etats-Unis et les Européens ont exclu à ce stade des "sanctions mécaniques" - et a fortiori une intervention militaire. "Nous sommes actuellement dans un processus diplomatique. Il n'est pas prévu à ce stade de s'en écarter", a précisé Condoleezza Rice. Paris et Berlin ont jugé même "prématuré" de parler à ce stade de sanctions.A la recherche d'un consensus international, Londres a annoncé qu'il accueillerait lundi une nouvelle réunion de la troïka, à laquelle seront cette fois conviés des représentants américains, chinois et russes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.