Triomphalement réélu, Lula promet de gouverner pour les pauvres

BRASILIA - Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été triomphalement réélu dimanche, grâce à un appui massif des Brésiliens les plus pauvres. Il s'est engagé à gouverner pour eux en poursuivant sa politique de redistribution des revenus.A 61 ans, l'ancien ouvrier métallurgiste a remporté 60,83% des suffrages (plus de 58 millions de voix), contre 39,2% à son rival Geraldo Alckmin, candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB, centre-gauche), selon les résultats définitifs annoncés par le Tribunal supérieur électoral.Le président sortant, qui n'avait récolté que 48,6% des voix au premier tour le 1er octobre, a retrouvé un score comparable à celui qu'il avait obtenu en 2002. Mais la répartition de son électorat est différente, avec un soutien massif dans les régions les plus pauvres du Brésil et un recul dans les zones industrielles comme l'Etat de Sao Paulo et le sud du pays."La victoire me comble en tant qu'homme politique parce que c'est la victoire de ceux d'en bas sur ceux d'en haut", a déclaré Lula dimanche soir devant 5000 de ses partisans rassemblés à Sao Paulo, sur l'avenue Paulista, pour fêter sa victoire.Dans son discours, il a attribué sa victoire à l'amélioraton de la vie des plus pauvres. "Le peuple a senti que sa vie s'était améliorée. Et à cela, personne ne peut être opposé", a-t-il dit."Je continuerai à gouverner le Brésil pour tous, mais je continuerai à accorder davantage d'attention aux plus nécessiteux. Les pauvres auront la préférence de notre gouvernement", a-t-il poursuivi, s'engageant à gouverner pour 'ensemble des Brésiliens, tout en intensifiant la lutte contre la pauvreté.Durant son premier mandat, Lula a développé un programme d'assistance aux plus démunis dont bénéficient actuellement plus de 11 millions de familles, soit 44 millions de personnes dans un pays qui compte 180 millions d'habitants.Pour faire avancer ces projets, Lula va tenter de mettre en place une alliance qui va au-delà de ses accords électoraux. D'autant plus que son parti, le Parti des travailleurs (PT), a perdu du terrain au parlement, perdant notamment dix sièges à la Chambre des députés. "Je vais convier tout le monde à des discussions. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.